French English

Who will become the next artsetter artist ? Vote

Artsetter is changing the rules of the art market: contemporary art is no longer an elite entity. As the curators, members vote to determine which candidates will become the next Artsetter artists. Become an artsetter, and participate in this revolution by voting to express your artistic taste.

These are the Artsetter Artist applicants. Artists with enough votes will be granted an Artsetter gallery to display their artwork. Artists need 50 votes to be selected. Browse through the artists and vote for your favorites!

Become an artist

artsetter candidates

Chloe Forest
Chloe Forest Vote Number of votes: 13/50
Info:

Je pense que pour moi, la photographie est une sorte de boîte de secours, un endroit sûr ou je peux entreposer mes souvenirs, je peux y garder mes instants précieux, mes émotions, mes désirs, mais par dessus tout, je peux y garder des gens. J'ai honte, mais je suis terrorisée par l'abandon. Rien ne me fait plus peur que de me retrouver seule, que les gens qui comptent disparaissent un par un, tout doucement, vicieusement. Ils finissent toujours par s'évaporer sournoisement, accident, vieillesse, changement de vie, de direction. Tant de raisons de s'éloigner, toutes amenées par la deuxième chose qui me terrorise, le temps. C'est probablement idiot d'avoir peur de quelque chose d'aussi abstrait mais, il emporte tout avec lui, les parents, les espoirs, les amis, les projets, les amours et nous laisse des rides, des regrets, de la tristesse, parfois un peu de nostalgie. Et au milieu de tout ce chaos j'ai toujours cette boîte de secours, je pense même qu'on peut appeler ça une malle puisqu'elle est assez grande pour que je puisse m'y réfugier. Parfois, lorsque je me sens seule et perdu j'efface tout ce qu'il y a autour de moi et je m’enfuie dans cette immense boîte aux milles visages. Je me sers également de la photographie pour analyser les gens. Je les vois beaucoup mieux à travers mon objectif, peut-être parce que je me sens plus protégée lorsque qu'un viseur nous sépare, peut être qu'ironiquement ça rend me plus objective. En parlant de cela, il y a des gens ou des instants que je n'ai pas pu photographier et, je le regrette beaucoup. Je pense par exemple à mon père, qui finalement n'existe dans mes souvenirs que par des images prises par d'autres. Les images sont aussi personnelles que les mots, et pour cette raison, je ne connaîtrais jamais mon père, si ce n'est le reflet de ce qu'il était pour ceux qui l'ont photographié lorsque je n'étais même pas encore prévue au planning.
more hide
Alain Gaymard
Alain Gaymard Vote Number of votes: 5/50
Info:

Alain Gaymard, la photographie comme passion … Confucius a dit « choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie ». Voilà une citation qui sied à Alain Gaymard. « Un peu malgré moi, sans regret et à mon plus grand plaisir, c’est le conseil que j’ai suivi. En effet, photographe par passion à l’origine, j’en ai fait par la suite mon métier. Je pratique la photographie depuis l’époque de l’argentique et me suis « converti » assez naturellement au numérique. Bien que mes techniques de travail aient évoluées avec l’ère du numérique, le noir et blanc est une constante présente depuis mes débuts jusqu’à aujourd’hui. Sur le fond, je prépare les expositions autour d’un thème et organise mes voyages en fonction de celui-ci. Photographe impliqué et artiste généreux, je m’intéresse au monde hippique, aux voyages ainsi qu’à l’évolution de mon métier. » Sont les paroles du photographe qui se présente à nous. Un artiste à l’univers singulier, Les travaux d’Alain Gaymard nous offrent un univers visuel et esthétique singulier. Ses photographies sont reconnaissables à leurs couleurs vives et leurs flous artistiques. L’artiste nous présente un monde onirique, faisant voyager le spectateur non seulement à travers une large palette chromatique mais également dans des sphères fantastiques, intrigantes, pittoresques et poétiques. Allant de paysages inspirés de l’adaptation cinématographique de l’œuvre de Tolkien à des ambiances similaires à celles de Tim Burton, Alain Gaymard, ses travaux ont également une structure picturale qui révèle des inspirations de peintres surréalistes tel que Salvador Dali, ou plus photographiques comme les tirages de Sebastiao Salgado. L’artiste crée un univers comparable, incitant à la rêverie et à l’évasion. L’artiste porte un regard nouveau sur des productions qui nous surprennent par le choix des thématiques, on retrouve des personnages masqués et mystérieux ; passant des créatures fantaisistes, aux voyageurs égarés, tout en gardant la force de ses captures. L’artiste invente une société incongrue et chimérique.  Cette appréhension de l’art vise à donner une image à la fois esthétique tout en misant sur un travail technique, en adoptant des points de vue variés qui accentuent l’onirisme créatif. Son objectif est de capter l’instant et l’émotion des visages, des expressions, en révélant les sentiments les plus divers. Alain Gaymard est donc un photographe novateur, n’hésitant pas à associer différents genres et thèmes afin de créer un monde à la fois folklorique et irréel. L’artiste développe un style qui lui est propre donnant envie de s’évader dans ses créations oniriques.
more hide
wicky jean daniel
wicky jean daniel Vote Number of votes: 7/50
Info:

Peintre autodidacte, ayant depuis longtemps pratiqué le dessin déjà sous forme d'art abstrait. Depuis 2 ans je peint a l'acrylique sur toile, avec beaucoup de bonheur. Avec l’art abstrait Il ne s'agit pas de représenter le monde des objets, mais notre vie intérieure, nos émotions, nos énergies.Peindre et faire voir les émotions cachées de nos âmes, montrer l'invisible. je partage avec plaisir ma passion de la peinture abstraite avec vous ici sur Art Setter wicky jean-daniel
more hide
Tanya Haimovits
Tanya Haimovits Vote Number of votes: 8/50
Info:

I'm just in the beginning of my way and mostly interested in opinions about my works
more hide
Carlos Jullian de la Fuente
Carlos Jullian de la Fuente Vote Number of votes: 7/50
Info:

Carlos Jullian de la Fuente (1949) est originaire du Chili, il arrive en France en 1969. En effet, après une année passée à l’Université catholique du Chili, il avait décidé de venir faire un stage de 6 mois chez son frère architecte qui ouvrait son agence à Paris après avoir travaillé chez Le Corbusier. Fasciné, il s’inscrit à l'école nationale supérieure d'architecture de Paris La Villette - UP6, pour devenir architecte comme son père et son grand frère. Son diplôme en main (1976), il fait son expérience chez différents architectes avant de s’installer à son compte au début des années 80. Il travaille le plus souvent seul et réalise principalement des commandes publiques comme le Centre d’entraînement du club Sochaux-Montbéliard à Seloncourt (2004), ou le Centre de recherche à Pointe-à-Pitre (2008). Au cours de ses voyages, notamment en Italie, Carlos Jullian de la Fuente développe son goût pour les places italiennes et découvre l’oeuvre remarquable de Carlo Scarpa. Son travail est également influencé par des oeuvres qui le touchent comme le couvent de la Tourette par Le Corbusier (Eveux-Sur-Abresle), 1953-1960), le musée de la préhistoire par Roland Simounet (Nemours, 1979-1981), l’abbaye cistercienne du Thoronet (1146) et l’ambassade de Rabat par son frère Guillaume Jullian de la Fuente (1978). Ces références lui permettent de nourrir sa réflexion lorsqu’il est chargé de concevoir un projet artistique. Les bases de son travail résident dans la géométrie, les proportions et le parcours.
more hide
Ivan emodelsinc
Ivan emodelsinc Vote Number of votes: 4/50
Info:

Photographer for based in Paris. Experienced on luxury fashion and making a turn into the appeal of art in the nude male form. Private showroom at ile de la cite (Paris)
more hide
Marilyn Monnier
Marilyn Monnier Vote Number of votes: 1/50
Info:

Bonjour à Tous :) J'ai choisi Artsetter pour son originalité mais surtout qu'il laisse la chance aux artistes amateurs de faire connaître leur art. C'est pour cette raison que je pousse la porte de Artsetter pour vous présenter mes nouvelles oeuvres de techniques mixtes et connaître vos ressentis. Pourquoi le collage et la peinture ? Tout simplement que ça me ressemble, j'aime ce qui n'est pas conventionnel, un fouillis bien rangé, des formes et des couleurs vives ! Je laisse ma créativité au gré de ses envies et de ses humeurs... un vrai bonheur d'être créatif. Merci pour tout ça.
more hide
Natalia Koreshkova
Natalia Koreshkova Vote Number of votes: 7/50
Info:

Natalia Koreshkova is a renowned artist known for powerful surrealistic and abstract interpretations of human and animal fantasy creatures. Over the course of her artistic journey, Natalia has continually woven countless inventive, cultural and collaborative inspirations together to create worlds and images which are highly praised for extraordinary levels of deep, dimensional textures and vivid colors. Additionally, Natalia also collaborates with world class designers on a series of breathtaking hand painted lamps. No matter the project, medium, or expression, Natalia’s passion and focus for every piece has led to a reputation as a avid builder of worlds adored by her fans and fantasy enthusiasts. After several years of featuring her work in galleries across Europe, Natalia enjoys the freedom of being able to give every project her unshakeable focus and attention to all the minute details that make a painting unforgettable. Today, she greatly enjoys working on commission pieces for private homes, public spaces, book covers, digital art projects, and accent lighting. From a young age, Natalia has lived with an infinite yearning to breathe life into the fantasy worlds inside her head, and today she feels extremely blessed by the opportunity to live out her passion every day alongside fellow artists and art lovers who share her interests. Natalia is educated in classical art studies and has a deep background in fashion design. As a woman with hands that never rest, Natalia is always looking forward to completing her next piece and share it with the world. www.nataliakoreshkova.com
more hide
Mauricio Paz Viola
Mauricio Paz Viola Vote Number of votes: 8/50
Info:

Self-taught artist Mauricio Paz Viola (b 1985; Carmelo, Colonia, Uruguay) embarked on his artistic journey early in life. Dabbling in plastic art since 7, he has participated in various art competitions in his native Uruguay and abroad. At 14, Paz Viola began to participate in group shows and individual shows nationally and internationally in galleries and museums in Uruguay, Argentina, Chile, United States, Italy, among others. His work have been featured in doctoral studies programs in art in universities in Chile, Mexico, Argentina and Spain, and are frequently featured in magazines and art books, among which are Latin American Plastic Art Annual Review, High Impact: the Art of Visual (New York) as well as books in Spain, Argentina, UK, France, etc. The style of Paz Viola has evolved from realism, landscape and portraits in his youth to surrealism and expressionism. Since his arrival in Chile in 2008, he started to focus on abstract expressionism. The most notable influences of Paz Viola are Roberto Matta, Maurits Cornelis Escher, Joan Miró, Vasili Kandinski, Max Ernst, as well as Uruguayan artist and friend Javier Gil, who imbued a sense of motion into rigid objects as if everything had a life of its own – a concept expressed in Paz Viola’s series “Nothing in the Void”. Paz Viola artist statement I would define my artwork as a manifestation of self, an extension of my spirit or sub-consciousness, which is still beyond my grasp and lies at the deepest sphere of pure self. In particular, I try to minimize intellectual inclinations when I create to prevent the ego, the fictitious self from intervening, and hence my works are the most loyal reflections of who I am (dreamer, fantasy-prone, sensitive, sexual and a bit dark and gloomy sometimes). I paint, therefore I am. My works feature images of imaginary landscapes, empty or inhabited by unknown beings – landscapes that externalize a constant inner struggle of being human, that visualizes conflict between good and evil, between light and darkness… hence, the best way to describe my work is – landscapes inhabited by my own self, where a step forward is eternal light and a step backwards is total darkness. In reality, my work refrains from saying too much: it was never my idea to talk about politics or social matters in my work. More than anything, my oil paintings, watercolours and collages are an invitation to enter the world of dreams, where the viewer can escape from the mundane for a few moments – like some kind of hallucinogen – being in there and being as oneself, and see things in a different way. This is why I have chosen an abstract approach which provides such resources. I am convinced that these images exist somewhere in the universe, and that I have seen them in the many previous lives I have lived as a particle of cosmic dust and am now only re-creating these worlds, never before seen by others, with luxurious details and narratives. In a nutshell, a constant theme of my work is life itself as it is manifested in nature, the universe (or universes) and the infinite worlds and dimensions about which we know nothing, towards which biology, science, art try to grapple… in a word, LIFE.
more hide
© 2010 Artsetter